Un bon clavier pour la bureautique

meilleur clavier bureautique

Vous cherchez un bon clavier pour de la bureautique ? Un clavier rapide et confortable qui minimise les fautes de frappe ? Le modèle avec lequel je rédige cet article devrait vous plaire.

Pourquoi utiliser un clavier mécanique ?

Les joueurs sont les premiers friands de matériel haut de gamme et particulièrement de claviers réactifs permettant d’enchainer les frappes à la rapidité de l’éclair. Le clavier doit être stable, confortable et résistant tout en procurant une agréable sensation lors de la pression sur les touches. Les claviers mécaniques sont conçus pour offrir toutes ces fonctionnalités.

Les bons interrupteurs de touche pour de la bureautique

La technologie du clavier mécanique repose sur ses interrupteurs. Une gamme variée d’interrupteurs répond ainsi aux besoins des utilisateurs. Leurs caractéristiques varient en fonction de la pression exprimée en grammes nécessaire au déclenchement de l’interrupteur, de la longueur de la course jusqu’au déclenchement, exprimée en mm et de la résistivité de la course qui peut être linéaire ou progressive. Dit comme ça, ça peut paraitre compliqué, au final ce qu’il faut en retenir c’est que vous avez le choix. Toutefois, sans me perdre dans les détails il existe une marque historique qui garantit 50 millions de frappe sur chaque touche : cherry MX. Les interrupteurs cherry MX sont éprouvés pour leur qualité depuis de nombreuses années et c’est pourquoi mon choix s’est orienté vers cette marque. Les « chips » cherry MX se déclinent en une large palette de couleurs qui correspondent toutes à des modèles différents. J’ai opté pour les switchs Cherry MX blue qui sont ceux qui correspondent le mieux à des besoins de bureautique.

J’utilisais déjà des interrupteurs MX Blue sur mon précédent clavier et j’en avais entière satisfaction. Elles ont la particularité d’émettre un clic à chaque pression. Ce clic fait des switchs cherry MX Blue les interrupteurs les plus bruyants du marché. Lorsque l’on tape sur un clavier MX Blue, ça s’entend et c’est donc un facteur à prendre en compte. Si vous travaillez dans un open-space ou que vous ne supportez pas les claviers bruyants, il faudra vous tourner vers d’autres modèles de switchs. Pour sélectionner les cherry MX qui vous conviennent vous pouvez les comparer sur le site officiel Cherry MX. Vous constaterez que les Blue sont les seuls à émettre un son, c’est d’ailleurs cette particularité qui en fait des interrupteurs parfaits pour un clavier de bureautique.

Leur retour est rapide. La pression est relativement courte et le clic valide chaque frappe. Pour rédiger ou coder, c’est un vrai plaisir. La frappe est en effet beaucoup plus légère et rapide que sur un commun clavier à membrane. J’ai choisi comme pour mon ancien clavier un modèle rétro-éclairé. Bien que ça ne me soit pas très utile, c’est assez pratique en fait. Dans l’obscurité il est plus facile de repérer les touches. A noter que l’on peut régler précisément la luminosité des touches et les effets lumineux lors de la frappe.

Des touches inusables en PBT

Certaines touches de mon ancien clavier s’étaient usées et le rétroéclairage perçait à travers la touche. Il m’aura fallu 3 ans d’usage quotidien régulier pour user ces touches en ABS. Pour mon nouveau clavier j’ai préféré des touches PBT. Le PBT est un matériau ultra-résistant. J’apréhendais qu’il soit moins agréable au toucher que l’ABS mais même s’il est un soupçon plus granuleux ça n’a rien d’insupportable. Par contre sur des modèles d’une autre marque, finis j’ai lu des commentaires d’utilisateurs déçus. Les touches d’un « clavier méca » doivent être parfaitement finies, à l’intérieur comme à l’extérieur, sinon c’est un clavier qui fait mal aux doigts ou des touches qui grincent, voire les deux !

Un clavier mécanique haut de gamme conçu pour durer

Les modèles ne se bousculent pas avec toutes ces caractéristiques et surtout en AZERTY, à vrai dire il n’y en a qu’un et il est relativement récent. C’est le dernier clavier Duky Channel One : dkon1608s-cfrpdaab1. Un bien joli nom pour un clavier agréable à utiliser et conçu pour durer. La finition est propre et l’aspect général solide. Les pieds adhèrent bien au bureau et ce clavier pèse un certain poids. Il est possible de le paramétrer pour exécuter des macros. Et le Bluetooth dans tout ça ? Et bien il n’y en a pas. Il s’agit d’un clavier filaire USB. D’ailleurs le câble fourni est d’une qualité égale au reste du clavier, c’est à dire supérieure. Pourquoi un clavier filaire ? Pour éviter la pollution électromagnétique d’une part, mais surtout et avant tout la désagréable surprise du clavier qui « tombe en panne de batterie ».

Sa version en Qwerty : http://www.duckychannel.com.tw/page-en/Ducky_One_2_Backlit/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *